Changes between Version 12 and Version 13 of IPSLCM6/Coupling/BugRunOff


Ignore:
Timestamp:
07/18/17 13:10:24 (6 years ago)
Author:
omamce
Comment:

--

Legend:

Unmodified
Added
Removed
Modified
  • IPSLCM6/Coupling/BugRunOff

    v12 v13  
    99Le calcul des poids de run-off part des poids utilisés pour interpoler les flux de chaleur et d’eau de l’atmosphère à l’océan. Pour ce calcul, j’utilise un petit programme fait maison appelé MOSAIC. MOSAIC calcule la surface commune entre une maille d’atmosphère et une maille d’océan (Figure 1). Le poids est le ratio entre la surface commune et la surface de la maille atmosphère. Le flux d’une maille atmosphère est donc affecté à toutes les mailles océan en dessous, en proportion de la surface intersectée. La méthode est conservative. Le fichier poids est un ensemble de liens. Un lien est constitué d’une adresse d’origine (numéro de la maille d’atmosphère), d’une adresse cible (numéro de la maille d’océan), et d’un poids. 
    1010 
    11 [[Image(Figure_1.png)]] [[BR]] 
     11\\ 
     12[[Image(Figure_1.png)]] 
     13\\ 
    1214  
    1315''Figure 1 : méthode de calcul de l’intersection entre les mailles océans et atmosphère. Chaque maille est un polygone défini par huits points : points u, v et f.'' 
     
    6163Pour calculer les poids du run-off, il faut commencer par relire les poids des flux atmos-phère vers océan. Il y avait un bug de lecture dans cette version du code : les poids étaient à zéro. Cependant la phase d’extension fonctionne normalement. On arrive à ce paradoxe : les points à l’intérieur de la terre sont routés vers l’océan, mais pas les points côtiers (Figure 2). L’Amazone est donc correctement routée, mais pas le Nil par exemple !. 
    6264  
    63 [[Image(Figure_2.png)]] [[BR]] 
     65\\ 
     66[[Image(Figure_2.png)]] 
     67\\ 
    6468 
    6569''Figure 2 : points atmosphère dont le run-off est routé directement à la mer. A gauche pour la ver-sion 1, à droite pour la version 2. Les versions 3 et 4 ont les mêmes points routés que la version 1.'' 
     
    96100Le run-off étant dispersé sur l’océan, le calcul du terme du correction globale de la version 3 n’est plus adapté. On diagnostique ce terme de correction en monitorant le run-off sur un point au milieu de l’océan Pacifique. 
    97101  
    98 [[Image(Figure_3.png)]] [[BR]] 
     102\\ 
     103[[Image(Figure_3.png)]] 
     104\\ 
    99105 
    100106''Figure 3 : points océans recevant du run-off direct d’un point atmosphère. A gauche pour la version 1, à droite pour la version 4. Les versions 2 et 3 sont identiques à la version 1.'' 
    101107  
     108\\ 
     109[[Image(Figure_4.png)]] 
     110\\ 
    102111 
    103 [[Image(Figure_4.png)]][BR]] 
    104112''Figure 4 : points atmosphériques routés (verts) et points océaniques recevant du routage (rouges) pour la version 4 des poids de run-off.'' 
    105113